Vilcabamba, tout le monde descend !

Publié le par melanie joly

87.Vilcabamba
J’arrive à Vilcabamba après seulement 6h de bus, qui m’ont semblé une éternité. Pas sûre d’être encore totalement ready pour les dizaines d’heures nécessaires pour parcourir le Pérou…


88.Vilcabamba
Le soir, au dîner, je fais la connaissance d’un Hollandais, Johnny, et d’un couple d’Anglais. Le lendemain, nous partons rider avec Johnny qui parcourt l’Amérique du Sud à vélo !


89.Vilcabamba
Selon mon habitude, nous nous perdons, arpentons la campagne environnante, suivons le cours d’une rivière asséchée et sommes ravis lorsque nous parvenons à chevaucher nos vélos, le terrain étant souvent trop accidenté.


90.Vilcabamba
Nous demandons notre chemin à un gringo, installé ici depuis un an, accompagné de son cheval qui porte le bois de construction de sa maison. Sa pension de retraite ne lui permet pas de vivre décemment au Canada… Il a choisi, selon moi, la meilleure solution !


91.Vilcabamba
Le village est très tranquille, nous y croiserons de nombreux touristes et quelques baba-cools soixantenaires, issus d’une communauté hippie venue ici dans les années 60. Il y a même un chaman qui propose de renouer le contact avec notre Mère la Terre, cérémonie qui nécessite de se reposer les 2 jours suivants… Ce n’est pas encore ici que je testerai la fiesta !


92.Vilcabamba
Vendredi matin, j’annule mon programme sportif initial et décide de me la couler douce dans le lodge (dont vous pouvez ici admirer le panorama).


93.Vilcabamba
Le temps de m’allonger quelques minutes autour de la piscine, de discuter encore avec quelques connaissances, et une pluie torrentielle s’abat sur nous. Un tour au village et un massage bienfaisant plus tard, me voilà prête à envisager ma randonnée du lendemain matin…


94.Vilcabamba
Je me réveille légèrement plus tôt samedi matin et décide de partir pour une rando de 4h avec 3 Hollandais (Johnny, Kim et Suzan). À la réception, Alejandro nous assure qu’on peut la faire en 4h, 1h30 en courant…


95.Vilcabamba
Mais nous la ferons plutôt en 6h. Le temps de nous perdre, de retourner  sur nos pas, de chercher les flèches jaunes censées baliser - clairement - le chemin, de discuter entre nous de la voie à emprunter… On s’aperçoit alors que la vie en commun, même pour quelques heures, nécessite de nombreuses mises au point !


96.Vilcabamba
Même s’il pleut à 2 reprises, nous passons un très bon moment, à admirer le paysage et les quelques bestioles sur les cactus… Parfois, nous marchons sur un chemin étroit qui surplombe la vallée. Dans ces moments-là, il vaut mieux ne pas regarder les centaines de mètres en-dessous de nous.


97.Vilcabamba
Je pars du lodge dans la soirée, accompagnée d’une Allemande très rigolote, rencontrée ici. Vraiment heureuse de mes derniers jours passés en Équateur !




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

caroline 14/12/2009 14:15


Eh ben nous il fait -15° à Paris, les décos de Noel sont installées et il fait nuit à 17h... euh si si c'est chouette!


carole 14/12/2009 12:08


Mais tu ne vas plus vouloir rentrer après toutes ces belles expériences!......


cardu 14/12/2009 10:48


Bravo mémé, c'est top...


June 14/12/2009 10:24


j'adore tes photos ou c'est toi vu de haut, que tu trips la tête dans le sol, super concept continu, fais en pleins..... c'est mortel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!