Eddé&sands, 16/04/2010

Publié le par melanie joly

059Edehsands

Vendredi matin/midi, on décide de rejoindre David & François dans un club privé (à peu près les seules jolies plages de la côte libanaise nous a-t-on affirmé). On commence par un petit-déjeuner copieux au café Paul à 2 pas de la maison. La marque célèbre pour ses sandwiches sésame-camembert à Paris a tout ici du resto huppé, plein de Libanais blindés. En tenue de plage, pas maquillées, on doit leur faire pitié…

 

 

060Edehsands

Pas grave, au moins, au club Eddé&Sands (les frères Eddé possèdent un petit empire de l’entertainment local), on peut ronfler sur un matelas king size pour 0 euro ! Le luxe est tellement abordable ici qu’on s’y fait très - trop - bien : le moindre resto - dans le quartier chic - possède son VPS (Valet Parking Service) à 2 $…

 

 

062Edehsands

Le temps s’écoule, égréné par les commandes de boissons, la lecture des magazines, le retournage d’un côté à l’autre et quelques brassées dans l’eau. On n’entend presque pas les jet-skis au loin.

 

 

063Edehsands

La veille au soir, on a testé une boîte de nuit très réputée, ancien bunker avec un toit à ciel ouvert, le B018. On a halluciné sur le nombre de voitures chicos sur le parking. Ce qui visiblement ne veut rien dire : il existe un autre club, le Cristal, où on peut s’endetter sur 1 an pour acheter une bouteille de champagne à 5000 $. Cette folie permet à l’heureux payeur d’inscrire son nom sur un tableau visible par tous les clients du lieu. Show-off, quand tu nous tiens !

 

 

064Edehsands

La soirée s’est terminée bien tard dans la nuit et on a besoin d’une journée à buller pour s’en remettre. Mais on ne s’arrête pas là puisqu’on va écouter un concert de jazz au Blue Note, avec quelques amis de David.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article