Départ pour Quilotoa

Publié le par melanie joly


Tarquin, le proprio de notre hôtel, nous amène à Machachi d’où un chauffeur viendra nous prendre et nous amener au marché hebdomadaire de Saquassili. Il nous raconte qu'il vit ici avec sa femme Équatorienne depuis 7 ans (5 ans à Quito, 2 ans dans ce lodge) et qu'ils prennent régulièrement des vacances de 2 mois en Australie d'où il est originaire ou 6 mois à Buenos-Aires… Spéciale dédicace pour Titi Peu'och.



Nous n’avons pas trouvé les 8 places évoquées dans le guide, chacune avec sa spécialité (fruits/légumes, viande, animaux, vêtements…). Mais celle-ci nous convient parfaitement.



Ici, on ne pense quasiment qu’à manger. Même si on s’aperçoit rapidement que le menu est invariablement le même : soupe + poulet/patate/riz + « tomate d’arbre » en dessert.



Les messages politiques continuent de germer un peu partout. Dans la région, on aperçoit très souvent des chiffres peints en énorme sur les murs, correspondant très certainement à des circonscriptions.



Arrivés par bus à Quilotoa, on se fait embarquer par une famille d’« Indigenos » qui nous accueillera pour la nuit, moyennant 10 dollars pour la chambre, le dîner et le petit-déjeuner. Ici, la maman et les 3 filles.




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sportes 29/11/2009 22:53


vive le canada ! tu as une chemise carrotéé typique de ché nou ote criss de tabarnak...ca va te porter chance en osti ! bisous du froid XXXX cedric